Expatriée depuis trois mois, mon retour d’expérience

Aujourd’hui j’avais bien envie de vous écrire le « bilan » de mes 3 mois au Portugal. C’est passé à une vitesse, j’ai l’impression d’être parti hier.

Prendre la décision de partir vivre à l’étranger n’a pas été simple. Décider de quitter son petit confort, ses habitudes, sa famille, ses amis,… C’est un choix à ne pas prendre à la légère. Et en même temps je me suis dit : On a qu’une vie, c’est maintenant ou jamais ».

Depuis mon départ que s’est-il passé ?

Tout d’abord, je partais avec une « promesse » d’embauche dans un salon de coiffure. L’idée était de démarrer en Septembre et de profiter de l’été pour quelques vacances, visiter les alentours et puis rencontrer des gens.

La région du Minho (Nord du Portugal), l’Algarve, Porto, Lisbonne et Madère. Voilà où j’ai gambadé cet été. Et oui, quand on s‘expatrie, c’est quand même un peu le but de découvrir ce que le pays a à nous offrir. Le Portugal est un pays tellement riche de culture qu’une vie ne suffirait pas pour tout voir ! Haha ! Clairement ce pays ne propose pas uniquement de la bacalhau et des azulejos !

Les vacances touchent à leur fin…

A l’approche de la reprise du boulot, tout ne s’est pas exactement déroulé comme espéré. Le job et les promesses se sont envolés du jour au lendemain. Et c’est là qu’on a besoin d’être entouré, et d’être fort. Quand on décide de changer de vie, il y a aussi des aléas. Les premiers jours, j’ai eu beaucoup de mal à y voir clair. Je ne savais pas si j’allais rester au Portugal, le projet était compromis. Et puis finalement, j’ai cogité. Je n’avais pas tout plaqué pour que l’aventure s’arrête là. Alors j’ai cherché comme jamais un travail, tout ce qui pouvait rentrer dans mes compétences. Via Facebook sur un groupe d’expatriés au Portugal et sur Indeed. Et ça a payé : Un premier entretien, puis un deuxième et des tests à faire. Le boulot est dans la poche. Direction Lisbonne pour démarrer un travail de téléconseiller.

J’entends déjà les gens me dire : Mais tu as arrêté la coiffure ? Et bien non, mais parfois il faut savoir être pragmatique. La priorité était d’avoir un revenu et un logement. Ce qui est le cas avec ce travail. Je suis sûr qu’à l’occasion, je saurai me créer une opportunité pour reprendre la coiffure. Mais Step by Step les gars.

Prochaine étape : déménagement à Lisbonne dans les prochains jours.

Ce que je peux dire encore sur ces premiers mois d’expérience, c’est que malheureusement les gens ne sont pas toujours bienveillants. Au premier coup dur, ils sont là pour vous pointer du doigt. Pour moi, ce fut difficile de mettre ces personnes en sourdine. Comme si je me devais de prendre leurs avis en compte. Maintenant j’essaye d’aller de l’avant, de ne plus tenir compte des langues de vipère.

J’ai vraiment hâte de commencer à travailler, de découvrir encore d’autres facettes de ce beau pays. Et surtout, je ne regrette pas d’être partie. C’est une vraie leçon de vie, avec ses joies et ses difficultés du quotidien. Je ne sais pas ce qu’il se passera dans les prochains mois, tout peut évoluer tellement vite que je ne me prononce pas sur l’avenir. A chaque jour suffit sa peine.

N’hésitez pas à me dire s’il y a un sujet en particulier que vous aimeriez que je traite sur mon expatriation. Cela pourra peut-être en aider certain dans leurs projets futurs.

 

Nous sommes deux soeurs jumelles strasbourgeoises. Nous vous proposons de découvrir notre blog lifestyle qui regroupe les choses que l'on a aimé, nos bons plans, etc.

Sois le premier à commenter